Communiqué de la Coordination sur le Campement de Saint-Ouen

Retranscription:

Le 30 juillet, à l’heure où la misère sociale touche de plus en plus de nos compatriotes, la préfecture de Saint-Ouen a ordonné l’expulsion du camp de la Rue du Docteur Bauer.

Un nouveau campement de fortune s’est installé à côté de la mairie de Saint-Ouen comptant 150 personnes dont 25 enfants et 4 femmes enceintes, dont l’une de 8 mois.

Faisant le lien avec leurs luttes, des Gilets Jaunes se sont rendus sur place afin de porter assistance et c’est également dans la continuité de nos actions que des streets-médics et des citoyens secouristes, non seulement Gilets Jaunes, mais aussi des militant(e)s du Droit Au Logement s’y rendent pour agir solidairement.

Nous dénonçons ce système inhumain, l’inaction de la Croix-Rouge, la complicité de la préfecture et de la mairie mais aussi de la police qui a mis à la rue ces familles et ces réfugiés politiques. Au delà de leur inaction, les autorités mettent tout en œuvre pour empêcher ces personnes de vivre dans la dignité, par exemple en refusant aux enfants la possibilité d’être scolarisés car cela les obligerait à offrir un toit, des droits et une reconnaissance à de nombreuses familles.

Car personne n’a sa place dehors et encore moins des enfants. Pour un monde meilleur, pour l’honneur des travailleurs, vous pouvez aider, vous devez aider !

Coordination 1ers Secours

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *