Fille de 12 ans frappée par un policier: le témoignage d’une street-médic

Dans notre bilan de l’Acte 27 des Gilets Jaunes, qui recense 42 victimes prises en charge par les street-médics et secouristes volontaires, nous avons recensé la prise en charge par l’équipe des Secours Volontaire Toulouse d’une fille de 12 ans frappé par les forces de l’ordre sur la place du Capitole à Toulouse.

Après le signalement du journaliste David Dufresne tiré de notre bilan, la victime et son jeune âge ont suscité de nombreux commentaires et indignations. Depuis, nous avons pu recueillir le témoignage de Florence, la street-médic qui a pris en charge l’enfant. Elle nous raconte la scène:

Je suis secouriste et je participe aux équipes “Secours Volontaire Toulouse ” depuis fin février. Avec mon équipe le 18/05, nous étions place Wilson, en attente de la suite de la manifestation. Nous avons été abordés par deux très jeunes ados. Ils nous ont demandé comment faire pour aller à l’hôpital, parce-que l’une était blessée. Je les ai prises en charge, secondée par Mathieu.

Elles m’ont dit qu’elles voulaient aller au cinéma et qu’il y avait un cordon de policiers dans la rue qui amenait au cinéma. Elles ont demandé à passer, on les a renvoyé une première fois mais elles ne pouvaient pas passer par ailleurs donc elles se sont ré-approchées et ont voulu passer entre le mur et le dernier policier.

Il a donné un coup du revers de main et comme il portait les protections, elle a reçu un choc qui l’a envoyé contre le mur (où contre sa copine, elle ne savait plus).

Ça, c’est leur récit, je ne l’ai pas vu. Par contre, ce que j’ai vu et soigné: un gros hématome à la mandibule droite, avec une légère dermabrasion au contact. Je suis intervenu environs 20mn après les faits, un œdème s’était déjà formé, avec une nette dissymétrie entre les deux mandibules. Elle avait une gêne nette à l’ouverture de la bouche, pas de fracture évidente à la palpation. La langue commençait à tuméfier latéralement . Un deuxième hématome plus petit à l’opposé sur la tempe, était en train de se former également. Une enfant en état de choc, qui répétait en boucle quelques phrases durant 10 minutes.

Mathieu, qui l’a aidé dans sa prise en charge, précise:

Elle répétait en boucle la même phrase. Elle était vraiment choquée. Elle disait vouloir porter plainte, que ce n’était pas normal qu’on les traite ainsi.

Florence continue:

J’ai mis de la crème sur les hématomes, vérifié les paramètres vitaux (poul, saturation, tension), et utilisé du Rescue (un elixir floral) pour la calmer et la rassurer. Sa tension était très élevée pour une enfant de cet âge. J’ai écouté et calmé la demoiselle et son amie, aidé par les membres du groupe pour le dialogue. La prise en charge a duré 10 à 15 minutes. Puis elles sont reparties, en direction de leur domicile.

Ce n’était pas la première fois que des enfants ou nourrissons étaient touchés par les armes de la police. Comme il en ressort des derniers bilans de victimes publiés par la Coordination, il est devenu habituel pour les street-médics et secouriste volontaires de prendre en charge des enfants et nourrissons touchés par les gaz lacrymogènes, et les enfants et mineurs des mouvements lycéens et écologistes sont tout autant visés et blessés que les autres manifestants.

Cependant, c’était la première fois que la Coordination parlait d’une enfant aussi jeune frappée et blessée directement au contact des forces de l’ordre.

La Coordination 1ers Secours

Source: Secours Volontaires Toulouse

Partager

47 réflexions sur “Fille de 12 ans frappée par un policier: le témoignage d’une street-médic”

  1. Depuis des mois je suis présent lors de divers manifestations pacifiques , parfois quelques énergumènes se font remarquer certes , mais la violences policières est toujours disproportionnées et visent en majorité des cas des gens pacifiques , bien souvent sans qu’il n’y ait aucun débordement, juste comme ça …. Etant de la LDH et identifié avec un chasuble blanc LDH, je me suis retrouvé face à des FDO et quand je leur demandais pourquoi, ils frappaient des gens sans défense , la réponse était au moins ils ne reviendront pas…!
    J’admire le travail des Street-médic , qui sont là malgré la répression qui s’exerce à leur encontre….Triste 21° siècle ou la police française rythme avec milice française aujourd’hui…

    1. Vous voyez bien que nous sommes sous un état d’occupation. Les nazis aujourd’hui sont ceux qui devraient suivre le credo des hommes qui servent le peuple “To serve & Protect”. Si personne ne paye pour ces actes de terrorisme infligés à la population, , les foudres de l’enfer s’abatfront sur chacun de ces hommes coupables d’avoir donné des ordres –tous devront répondre devant le grand médiateur de tous les médiateurs de l’univers. Et souvenez-vous “Dieu à ses façons magiques pour punir ceux qui ont faillit et abusés autrui…

  2. Ping : Bilan des Victimes de l’Acte 27 des Gilets Jaunes (18 Mai) | Coordination 1ers Secours

  3. Mon plus respect et mon admiration pour votre courage et votre don de soi. Il m’est impossible de comprendre comment cela se fait que, alors qu’un gouvernement tel quel décide d’employer des méthodes ayant de telles conséquences, aucun dispositif de type service public ne soit mis en place pour prévenir et guérir sur place. Incompréhensible. Aucune logique. Réparez, sachant dans quel manque de personnel ce service de santé public est, on ne pourrait sûrement trouver personne disponible…..

    1. Des services publiques… Vous n’avez pas bien compris, les capitalistes qui dirigent le monde, et la France, veulent détruire les services publics et tous les acquis sociaux obtenus de longues luttes par la classe ouvrière, pour les remplacer par leurs services, leurs entreprises, leurs groupes privés. Fin des services publics, plus de pognon pour les privés.

    2. Des services publics, vous ne vous rendez pas compte que le but des capitalistes qui nous dirigent est de les détruire. Moins de services publics, plus de pognon pour les sociétés privées.

  4. nos forces de l’ordre dirigées par notre ministre la bavure peuvent s’autoriser une violence maximale il importe peu que ce soit face aux gilets jaunes suite a un concert ou présence de manifestant pacifique le mot d’ordre”cassez du manifestant” manifestation autorisée ou non
    peu importe nous avons devant nous un ministre de l’intérieur qui donne l’exemple en se comportant en chef terroriste”il n’y a pas de violence policière”comme cela n’est pas forcement convainquant il nous mentionne”sa fierté éprouvée pour la police de vichy,qui a livré aux allemands plus de 10000 personnes au lieu d’apaiser la révolte ce monsieur l’attise par ses propos et se permet au passage de donner des leçons aux dirigeants étrangers

  5. Bravo les street médic …Nous sommes le 2 juillet ,la fessée vient d’être officiellement interdite !Par contre la police elle peut frappée ,humilier,impunément nos enfants? La preuve qu’en 2019 nous sommes en dictature !!Les anciens,les enfants ,tout le onde y passe !J’ai envie de vomir et la rage qui monte …Veulent-ils la guerre?J’en suis de plus en plus convaincue …

    1. je suis entièrement de votre avis ! car les vidéos en live sont de plus en plus dures et cela fait vraiment peur ! ceux qui résistent face à ces policiers “décérébrés” ont vraiment du courage ! mais le plus triste c’est que ces forces de l’ordre doivent avoir des enfants qui peut -être, un jour se révolteront ! et là …………. que feront ces forces de l’ordre tellement aveuglées par leur chef ? et bien ils taperont sur leurs propres enfants !

      1. Je pense que c’est le cas actuellement.
        Sur ces milliers de FO certains doivent avoir des enfants ou de la famille ou des amis ou des connaissances, dans les manifestations qu’ils ont plaisir à réprimer car tout le monde y passe, manifestants ou non, jeunes ou âgées, même dernièrement handicapés dans un fauteuil roulant. Des centaines de vidéos ou de photos attestent cette bestialité commandée.
        Contre les animaux, on porte plainte à la SPA.
        Là, tout est permis.
        Nous sommes dans un pays formidable.
        Encore Merci aux Streets Médic et à leur courage.

      2. C’est déjà arrivé, un policier, y a 5ans à envoyé son fils (qui faisait parti apparemment de Black Blocks) à l’hôpital, dans le coma… C’est quand il a enlevé la cagoule qu’il s’est rendu compte que c’était son fils

  6. Il faudrait pouvoir diffuser au grand public toutes ces exactions, les vidéos, les témoignages. Hors FB la plupart ne savent que ce que les médias à la solde diffusent.
    Bravo aux streets médics. En ce moment une streets médic a été perquisitionnée pour exercice illégal de la médecine, rassemblement en vue de nuire…
    Comment laisser faire ça ?

  7. Je suggère que l’ont mette en place une pétition pour que les violences policières soient condamnables et condamné.
    JUSTICE POUR LE PEUPLE blessé dans leur chaire
    JUSTICE CONTRE LA POLICE pour blessures volontaites

  8. s policiers qui agissent de cette manière sont psychiquement anormaux, les vrais responsables sont leurs dirigeants et en premier lieu Castaner qui encourage ces comportements scandaleux et Macron qui s’acharne à briser notre pays

  9. J,ai dû mal a croire qu,un policier frappe une jeune femme et encore moins une jeune adolescente. Je suis père de 4 filles,retraité de la police et je connais aucun de mes anciens collègues commettre un acte de ce genre.

    1. J’ai 24ans je suis une fille atteinte d’amaigrissement sévère (36kg pour 1m67), j’ai participé à 2 manifestations GJ, en décembre et en Mars. À la dernière 3 moto de voltigeurs se sont arrêté à côté de moi, 6 policiers sont descendus… 4 se sont mis sur moi (bras tordu, insulte, arrachage de sac et de mon pull, à entendre dire de chercher du boulot alors que je suis en CDI…)… Les 2 autres maintenaient mon conjoint pendant ce temps là (coup de boule avec casque, coup de genoux, ils ont voulu lui arraché ses clefs de voiture mais ne les a pas lâcher)
      Et nous ne sommes pas les plus à plaindre loin de là !
      Alors peut être que vous et vos collègues ne tappaient pas des jeunes filles… Mais ce n’est plus le cas aujourd’hui !

    2. Il faut mettre vos lunettes. Ça arrive chaque samedi.
      Que ce soit une jeune femme ou un homme costaud ne change rien, ils tapent aveuglément, tirent sans sommation, gazent des manifestants pacifiquement assis, frappent des retraités et traînent sur des dizaines de mètres des femmes par leur cheveux.
      Au commissariat les violences ne peuvent pas être filmés et ce qui s’y passe est dégoutant.
      J’ai vue de mes yeux un CRS menacer de mort des lycéens, c’était en 2005 pendant le mouvement contre le CPE, aujourd’hui ces lycéens ont grandi et sont dans les Blacks Blocs.
      Les forces du désordres génèrent le chaos, brisent des vies, mutilent, font honte à notre pays.

    3. Monsieur , vous êtes retraité de la police ! Je suis sur que vous aviez des valeurs ! La bac ou les CRS actuellement n’en n’on plus ou très peu ! La police a changé ! J’ai toujours eu du respect pour la police ! J’ai fait mon service militaire j’ai eu la médaille de La Défense national …. Mais pour avoir était à des manifestations de GJ et pour avoir vu le comportement de cette police / milice, je n’ai plus de respect mais du dégoût et de la haine ! Nous allons droit sur une guerre civile et il y aura malheureusement tôt ou tard une milice du peuple qui agira pour une vrai justice monsieur . La justice n’étant Pas rendu comme elle se doit , il faudra des responsable ! Mr Castaner est indigne d’etre Un ministre de l’intérieur . Il trouve légitime même des actes adieux . N’a jamais eu un seul mot de compassion ou d’excuse envers les victimes . Le président non plus . Seul le mépris sort de leurs bouche . Ceci est intolérable et rend petit a petit les gens fou . Les comptes devront être rendu et la justice aussi ! Une justice juste et droite ! Actuellement cela n’existe plus.

    4. Vous êtes retraité. je pense que la police d’aujourd’hui n’est plus la même. Ils ont 15 jours d’école de police puis on les envoie au contact dans les manifs par manque d’effectif. Il ne faut pas s’étonner du résultat. Le ministre est un novice et la hiérarchie fait du zèle

    5. Si vous avez du mal à le croire, venez sur le terrain constatez par vous-même, et vous verrez que les médias qui sont de mèche avec le gouvernement nous racontent que des conneries. Sachez aussi que les street medics se font voler leur matériel par les forces de l’ordre (qui l’utilisent ensuite), ils se font aussi au gazer pendant qu’ils soignent et on les empêchent d’évacuer des victimes sur brancard. Pour en avoir discuté personnellement avec la police, ils prennent même plaisir à taper et mutiler les manifestants innocents. Car les plus virulents sont difficile à attraper. Telle est la situation actuelle…

    6. Ça ne m’étonne pas de ces assassins qui n’ ont pas de cerveau qui sont trop bêtes pour faire un métier où il faut réfléchir par soi même . Le QI de ces animaux anormaux est malheureusement négatif n
      Et dire que macron encourage ce type d’individus. Merci à vous les stère médic

  10. Il faut s organiser sur des médias chiffres comme Instagram ou WhatsApp. Les flics ont leur services réseau sociaux pour traquer les terroristes pédophiles harceleurs. Mais ça peut aussi marcher aussi avec les opposants politiques du pouvoir exécutif

  11. Castaner. A tecrute la lie de la population Dan’s la police national e et a mis de Cote Les gens qui voulaient defendre la Societe contre Le crime

  12. j’admire aussi le travail des street-medic sur le terrain, mais je suis un peu inquiète quand je lis :
    “Florence continue:
    J’ai mis de la crème sur les hématomes, utilisé du Rescue (un elixir floral) pour la calmer…”
    houla ! ! ! du Rescue dans une trousse de street-médic

    florence je t’invite à lire ceci,
    Richard Monvoisin, Les fleurs de Bach, enquête au pays des élixirs
    https://cortecs.org/bibliotex/sante-richard-monvoisin-les-fleurs-de-bach-enquete-au-pays-des-elixirs/

    1. Bonjour Claire,

      Ne vous inquiétez pas, nous n’attendons aucun effet thérapeutique de la fleurs de Bach. Il s’agissait seulement d’un moyen de calmer et rassurer la jeune fille. Et si les élixirs n’offrent rien de mieux qu’un effet placebo, le placebo est toujours mieux que rien, tant qu’il ne vient pas prendre la place de véritables gestes de secours.
      Les médics de la Coordination sont généralement vigilant à suivre les pratiques de secourisme officielles et soutenues par les données de la science. Par ailleurs, “Richard Monvoisin”, vous avez de très bonnes lecture !

      1. vous avez toute ma confiance,
        ceci dit, de l’eau ferait tout aussi bien l’affaire parfumée, pulvérisée, c’est comme vous voulez et à mon humble avis éviterait de donner de l’importance, de financer cette pseudomédecine

        1. Vous qualifier de pseudomedecine les placebos, mais comme pour les soins énergétiques, tous les moyens sont bons quand il s’agit d’aider une personne ou de soulager la douleur. J’ai pu tester sur le terrain des manifs certaines choses. Les résultats sont stupéfiants ! Vous parler de financement de pseudo médecine, mais pensez vous que c’est mieux d’alimenter les grands lobbys pharmaceutiques?

      2. question que je me pose : ces hommes protégés par de véritables armures ne sont ils pas sous influence de quelque substance chimique qu’ils auraient absorbé , à leur insu …
        il existe des produits qui modifient le comportement d’un être humain et fait de lui un “sauvage combattant” …
        ce ne serait pas la première fois que de telles méthodes seraient utilisées !

  13. honteux,des laches,des moutons!!!
    L’ETA est responsable de toutes ses violences,quelle honte pour la France de voir des sadiques qui se défoule contre des pacifiques!

  14. Eh bien monsieur vous me surprenez beaucoup ! !
    Savez -vous que vos charmants collègues votent pour Marine Le Pen a plus de 60%?
    Savez-vous également que non seulement la police est remplie de fachos dans l’âme mais également sans états d’âme. ..
    Et cela ne date pas d’hier: pendant l’occupation les policiers zélés venaient arrêter femmes et enfants juifs pour les envoyer dans les camps de la mort sans état d’âme non plus..
    Après tout ils faisaient juste leur boulot!!

  15. Bonjour
    Un grand merci pour ce que font les street médic face à ces sauvages sans cervelles. Quand je vois la manière dont sont traitées les plaintes, je n’est plus aucune confiance dans la justice et encore moins dans la police qui me donne envie de vomir.Je n’ai plus aucun respect pour ces institutions qui sont dignes des institutions du régime de Vichy pour lequel notre minute de l’intérieur semble trouver de l’inspiration et de l’admiration.
    Aujourd’hui nous sommes en dictature il n’y a qu’a Voir le comportement de macron ,blanquer, castaner.

  16. merci déjà à tous ces personnes qui se dévouent pour son prochain. Pour l’autre question je suis aussi révoltée que vous tous. Je me suis faite naturalisée Française à 21 ans , car la majorité d’alors était à cet age , j’aimais et j’aime encore votre Pays , il m’a donner le bonheur, la liberté et l’enseignement. Mais aujourd’hui je souffre de le voir comment il est arrivé à ce stade de Dictature. Que vont devenir nos enfants et ceux à venir, plus de liberté ,plus de respect , plus rien. Comment faire pour faire tomber ce gouvernement de détraqués,vu que l’on a plus le droit que de fermer sa Gueule.

  17. Excusez-moi, mais… Personne ne s’étonne qu’on ait laissé repartir seules deux gamines choquées, dont l’une venait de se prendre une mandale policière capable de lui laisser des blessures ?…
    Personne pour appeler quelqu’un de sa famille ? La raccompagner ?…
    Je récapitule :
    – gros hématome à la mâchoire, dermabrasion de la peau, oedème, dissymétrie des mandibules, gêne à la bouche, langue tuméfiée, deuxième hématome à la tempe, état de choc…
    Et vous la laissez repartir ?…
    Y’a pas quelque chose qui vous semble, heu… comment dire sans vous vexer… un peu non-réactif ?

    Je salue bien entendu le travail des street-medics comme des secouristes, mais je pense (je sais, en fait, par expérience) que le secours à autrui va parfois au-delà de l’application de pommade.
    Pensez-y. Vous êtes sûrement fatigués, mais pensez-y quand vous soignerez un autre enfant.

    Deux rues après, la gamine fait un malaise vagual ou perd connaissance à cause d’une lésion que vous n’avez pas vue, vous faites quoi ? Elle se débrouille comment ? Qui appelle les secours, comment prouverez-vous un lien entre la fillette et la brutalité policière ? Que direz-vous à sa famille.

    Merci à vous.

    1. Je comprend votre préoccupation, seulement l’enfant est repartie une fois calmée, accompagnée de son amie et en direction de son domicile.
      Comme expliqué dans le témoignage, les médics ont pris en compte et pris en charge son traumatisme psychologique tout autant que son traumatisme physique. Mais je vous rejoins sur le fait qu’il aurait pu être utile d’appeler les parents. Je ne sais pas à quel point l’enfant été éloignée de son domicile.

    2. Bonjour Carlo, je me permets de répondre : à chaque jeune seul récupéré sur le terrain, nous demandons le nom et à appeler les parents mais en fait c’est souvent qu’ils ne veulent pas. Ici du coup son amie qui avait commencé à s’en occuper a pris les recommandations et l’a raccompagnée

  18. Le cocktail lacrymo & coke! tous les samedis, ça flingue le peu de neurones en activités sous le casque de ces bakeus et crs, le règnes par la terreur!

  19. CLAIRE D Vous vous trompez lourdement madame. Les fleurs de Bach, comme les huiles essentielles et autres homéopaties sont des medicaments tout à fait sérieux et sans contre indications ni effets malsains sur le corps. Faites un effort et renseignez vous mieux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *